De l’importance d’inclure l'ensemble de l'équipe dans la démarche NR de l'organisation

14
/
03
/
2022
|
Audrey Pogu

Alors que la Responsabilité Numérique des Entreprises (RNE) s’impose peu à peu comme réel pilier de la RSE, de nombreuses organisations souhaitent se lancer dans une démarche de Numérique Responsable (NR) (Plateforme RSE). En effet, selon le rapport Le Benchmark Green IT 2021, les émissions de gaz à effet de serre associées au numérique au bureau représentent déjà 27 % du forfait GES soutenable d’un français. (GreenIT.fr) Tandis que les émissions des GES du numérique augmentent de 6% par an (The Shift Project), les entreprises peinent à réduire leur empreinte numérique.

De nombreuses bonnes pratiques se présentent alors pour assurer une démarche complète et cohérente, mais par quoi commencer, à qui s’adresser ?

Nous souhaitions ainsi avec Zei prendre du recul et revenir sur l’importance première d’embarquer la totalité de ses collaborateurs afin d’assurer une démarche NR cohérente et complète. En effet, le Système d’Information (SI) étant aujourd’hui au coeur du fonctionnement des organisations, et la totalité des membres d’une organisation utilisant le numérique comme outil de travail, une structure ne peut mener une véritable démarche NR sans embarquer la totalité des collaborateurs vers un comportement NR. (SPN)

Petit rappel sur le numérique et son empreinte

Pour rappel, le numérique, loin d’être immatériel, a des impacts environnementaux conséquents - impacts principalement liés à la fabrication du matériel :

  • Selon le rapport Le Numérique en Europe, les impacts viennent principalement des équipements des utilisateurs et non des data centers : 71 % des impacts environnementaux proviennent des terminaux.
  • Et, ce n’est pas le fait d’utiliser son appareil qui a le plus d’impact, mais bien d’en fabriquer un nouveau : la majorité des impacts se produisent pendant la phase de fabrication (54 %), avant l’utilisation de l’équipement (44 %). (GreenIT.fr)

Contrairement à de nombreuses idées reçues, la cause majeure de l’empreinte numérique est donc liée à la sur-fabrication d’équipements (qui répond à une surconsommation) et leur durée de vie très courte. (Frédéric Bordage)

Ainsi, ce sont bien les utilisateurs et service informatique (DSI) qui concentrent la majorité des impacts au sein des organisations (GreenIT.fr). C’est d’autant plus une tendance à la hausse, de par la croissance des équipements professionnels neufs mis sur le marché chaque année (371 millions en France en 2019, ce qui représente une hausse de 50% par rapport à 2018 selon l’Ademe). En prenant en considération le fait que la durée d’utilisation d’un ordinateur est aujourd’hui de 4 ans, contre 11 ans en 1985 (INR), force est de constater que la croissance de nos SI est insoutenable.

D’où l’importance pour chaque organisation de se lancer dans une démarche structurée de NR.

Manager Numérique Responsable : un des postes les plus recherchés par les entreprises françaises en 2022

Or, d’après une étude réalisée par Birdeo, cabinet en recrutement spécialisé dans le Développement Durable et l’Impact, c’est justement “LE gros enjeu des mois qui viennent, de plus en plus souligné par les parties prenantes du secteur : l’urgence d’intégrer des considérations environnementales aux innovations technologiques”. C’est ainsi que le manager NR figure au sein du Top 5 des postes les plus recherchés par les entreprises françaises pour 2022. (Birdeo)

L’objectif de cette position consiste à piloter la démarche de responsabilisation du SI et du numérique d’une organisation dans son ensemble, de la mesure d’impact jusqu’à l’implémentation d’une stratégie numérique plus vertueuse. Avoir une compréhension fine de l’empreinte de la totalité de l’univers numérique, des trois tiers qui le compose, et à travers tout leur cycle de vie, est ainsi nécessaire afin de faire le meilleur choix du matériel informatique et toute la gestion technologique pensée autour.

Pour mener à bien cette démarche, une approche pédagogique est essentielle afin de sensibiliser, éduquer et embarquer la totalité des collaborateurs.

Le manager NR existe ainsi notamment pour faire le pont entre la DSI et la RSE afin de décloisonner les connaissances et compétences techniques d’un côté, et la compréhension plus globale et générales des enjeux environnementaux de l’autre. En effet, “pour infuser dans toute l’organisation, une stratégie de numérique responsable doit faire l’objet d’un sponsoring au plus haut. Elle doit aussi être incarnée par une personnalité consensuelle et parlant couramment IT et RSE.” (ITforBusiness)

Afin de faire converger les transitions numérique et environnementale, le manager NR exerce de façon transverse et dispose d’une capacité d’action sur l’ensemble de l’organisation. C’est donc un métier et une mission à part entière que de structurer une démarche NR complète et cohérente.

Optimisation d’impact : La priorisation des actions à implémenter

Ceci étant dit, beaucoup d’entreprises (notamment celles n’étant pas dotées de manager NR) ne savent justement pas par où commencer, ou identifier les causes principales de cet impact numérique. D’où l’importance de prioriser les différentes actions à implémenter en fonction de leur capacité d’impact et facilité d’implémentation.

En effet, comme souligné par Bordage, beaucoup de chiffres et d’informations circulent sur la pollution numérique, à commencer par ceux concernant les usages, victimes d’une sur-focalisation.

Les médias et les influenceurs nous poussent aussi à trier nos mails, vider nos boîtes mails et utiliser des moteurs de recherche dits « écolos » . Objectivement, comme la grande majorité des impacts environnementaux du numérique proviennent de la fabrication, ce n’est pas en supprimant nos mails ou en changeant de moteur de recherche qu’on va changer quoi que ce soit. Les deux seules approches vraiment efficaces sont de réduire nos équipements et d’améliorer leur durée de vie.” (Maddyness)

Afin de ne pas faire culpabiliser les utilisateurs et contribuer au greenwashing, replacer les choses dans leur contexte et garder les ordres de grandeur en tête est essentiel. D’où l’importance de l’éducation des collaborateurs à cette fin.

Faire figurer l’éducation des collaborateurs dans son plan d’action NR est donc capital à une démarche portée par la totalité de la structure. C’est ainsi que la “sensibilisation des collaborateurs à la protection de l’environnement” figure sur le tableau de bord de Rzilient sur la plateforme Zei. L’objectif de cet indicateur ? Fournir aux collaborateurs des clés de compréhension et d'action visant à réduire leur impact environnemental dans le cadre de leur fonction car la démarche doit être portée collectivement.

Échelle organisationnelle et individuelle : leviers à combiner

Afin de ne pas rentrer dans le triangle de l’inaction et faire porter le poids de la culpabilité à l’Autre, il est essentiel de noter que chacun à son rôle à jouer au sein d’une organisation pour réduire son empreinte numérique. Une démarche complète est composée d’une stratégie portée au plus haut niveau par la direction, combinée à un comportement NR de la part de chaque collaborateur.

Les actions individuelles ont toute leur importance et pertinence en parallèle des actions collectives. C’est notamment Thomas Wagner qui souligne la combinaison de ces deux leviers :

Non seulement les actions individuelles sont indissociables des actions collectives, mais elles peuvent même mener à ces dernières. Nous avions vu que les politiques prenaient rarement (jamais ?) des initiatives par eux-mêmes et faisaient simplement de la récupération politique. C’est ce qu’on appelle le point de bascule social. Le changement structurel arrive parce que les individus y voient un intérêt ou l’ont clairement exprimé. Y voyant un intérêt, les politiques suivent. Bien sûr, ce point de bascule est hétérogène. Il faut parfois 10% de la population, parfois seulement quelques individus.” (Bon Pote)

De même au sein d’une organisation, s’il y a un fort intérêt clairement exprimé par les collaborateurs, la direction n’a d’autre choix que de suivre.

Il est ainsi essentiel pour embarquer tout le monde et porter une réelle démarche NR de sensibiliser et éduquer sur l’importance de la démarche en amont, sinon personne n’agira, même si un plan d’action est déterminé au préalable.

Embarquer tous les collaborateurs dans la démarche

À présent que nous avons posé le cadre autour de la réflexion du pourquoi, vient le comment. Voici un plan d’action pour exemple en reprenant plusieurs bonnes pratiques explicitées par la Mission interministérielle Numérique éco-responsable (Minum_eco) :

Gouvernance et stratégie

  • Désigner un responsable NR pour piloter la démarche,
  • Désigner un réseau de référents pour inscrire la démarche dans la durée et au sein de chaque équipe et département,
  • Formaliser une charte ou un manifeste pour acter la démarche,

Sensibilisation et formation

  • Déployer un plan de sensibilisation pour acculturer les équipes au NR,
  • Déployer un plan de formation pour accompagner la montée en connaissances et compétences NR.

Intégrer la sensibilisation et la formation à l’expérience collaborateur dès l’onboarding, et en continu, permet de créer une culture d’entreprise propice à l’amélioration en continu. Ainsi, inclure le suivi du MOOC NR développé par l’INR à l’onboarding de tout nouveau collaborateur est une bonne première entrée en matière. (INR) Chez Rzilient, nous avons notamment décidé d’offrir la certification de connaissance NR à tous les membres de l’équipe.

Proposer régulièrement des ateliers de sensibilisation et/ou de team building, comme la Fresque du Numérique, ou alors inscrire l'entreprise sur des plateformes d’engagement, comme Vendredi, permet d’inscrire la démarche dans la durée, notamment grâce aux challenges et défis proposés.

Afin de rendre l’apprentissage plus ludique, proposer un escape game tel que celui développé par Escape Game en Ligne au sujet du NR est une manière simple et ludique de sensibiliser ses collaborateurs.

Des événements comme le Cyber World CleanUp Day permettent également de faire des rappels annuels et dédier une journée à la sensibilisation à l’empreinte du numérique par l’action.

Pour aller plus loin, intégrer les connaissances NR dans un plan de formation est essentiel afin d’accompagner le développement des compétences NR des collaborateurs. C’est ainsi que nous oeuvrons à proposer une formation par an à chaque équipe, notamment grâce aux catalogues de l’Agence Lucie ou encore de Point de M.I.R.

En parallèle, développer du contenu en interne, comme des livrets, guides ou checklists de bonnes pratiques permet aux collaborateurs de s’approprier les chiffres clés, les informations à retenir et les bonnes actions à mettre en place. Zei créé à cet égard chaque mois une affiche ludique sur un thème RSE ou impact pour sensibiliser ses équipes aux écogestes au travail et accélérer ainsi la prise de conscience. Vous pouvez télécharger gratuitement leur affiche sur les bons gestes numériques ici.

Finalement, promouvoir en interne des outils de mesure d’empreinte, comme le Calcul de mon impact environnemental pro développé par l’INR x Décathlon ou encore Nos Gestes Climat (Datagir) permet de suivre son impact sur la durée et mesurer son évolution.

Conclusion

Afin de lancer une démarche NR qui soit complète et cohérente, il est important d’allier l’approche top-down, c’est-à-dire l’impulsion de la direction, avec une approche bottom-up, via la demande et implication directe de chaque collaborateur dans la démarche. Ceci nécessite une stratégie et gouvernance pensée en conséquence grâce à un plan d’action déterminé, porté par la direction et embarquant toutes les équipes en interne.

En premier lieu, sensibiliser et éduquer tous les collaborateurs sur les sources de pollution numérique et de son empreinte individuelle est essentiel pour saisir l’importance de la démarche et créer de l’émulsion, de la motivation en interne. Puis, intégrer à l’expérience collaborateur un apprentissage en continu permet de créer une culture d’entreprise propice à une amélioration en continu.

Téléchargez l'ebook gratuitement !
En cliquant, vous reconnaissez avoir lu et accepté les Conditions Générales ainsi, que la Politique de Confidentialité relative au traitement de vos données personnelles.
Merci 🙌
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder au contenu en ligne.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour aller plus loin...

Green-it
29
/
06
/
2022

Le reconditionnement selon un des leaders du marché français

Largo est un acteur industriel 100% français spécialiste du reconditionnement qui s’inscrit au cœur de l’économie circulaire. On vous les présente !
Green-it
27
/
06
/
2022

5 clés du succès d’une stratégie RSE collaborative

Les avantages de mettre en place une stratégie RSE collaborative sont nombreux, on en a fait le tour avec notre partenaire Mao Boa !
Green-it
04
/
04
/
2022

3 raisons d'allonger la durée de vie de son parc iT

Pourquoi est-il nécessaire d’utiliser au maximum son parc iT tant qu’il est fonctionnel ? Comment allonger sa durée de vie ?
Green-it
25
/
03
/
2022

L’impact des terminaux numériques en entreprise : pollution et enjeux

Face à l’accroissement vertigineux du nombre d’équipements numériques, que faire ? Car la pollution et les impacts qui en découlent sont tout aussi nombreux.
Green-it
28
/
02
/
2022

Comment combattre l’obsolescence psychologique ?

Vous faites sans doute partie de ces Français qui ont un téléphone encore fonctionnel qui dort dans leurs tiroirs. C’est le résultat de l’obsolescence psychologique. Explications.

Rejoignez notre plateforme gratuitement