Comment recycler son matériel informatique ?

10
/
01
/
2022
|
Audrey Pogu

Nous avons l'habitude de recycler nos déchets au quotidien. Carton, plastique, métal, on sait à peu près où chaque matériau doit être jeté. Mais quand il s'agit de nos vieux outils informatiques, la question se corse. Où est-ce qu'il faut amener son matériel informatique pour le recycler ? Peut-on vraiment lui donner une nouvelle vie ?

Ce sont des questions d'importance capitale car la consommation d'objets numérique augmente chaque année. En moyenne, en France, chaque personne possède 8 équipements informatiques, allant de la montre connectée à l'ordinateur portable, en passant par le téléphone portable et l'enceinte Bluetooth.

Chaque année dans le monde, plus de 60 millions de tonnes de déchets électroniques (DEEE) sont fabriquées. Aussi appelés D3E, ces déchets concernent les catégories d'équipement électrique et électronique, ce qui comprend le petit ménager et tout ce qui est numérique.

Ces chiffres ne sont pas anodins. C'est pour cela que depuis le 1er janvier 2018, le tri et le recyclage du matériel informatique sont obligatoires pour les entreprises de plus de 20 salariés. Pour une entreprise, le recyclage du matériel informatique n'a pas la même ampleur ou les mêmes enjeux que pour les particuliers.

Alors comment faire ? Qui reprend son ancien parc informatique ? Rzilient vous explique tout dans cet article et vous donne 4 alternatives au recyclage.

Un monticule de déchets électroniques composé de vieux ordinateurs, d'écrans d'ordinateurs et de télévision cassés.
Déchets informatiques collectés pour recyclage - Rzilient

Qui collecte les déchets informatiques des entreprises ?

Ces dernières années, la pollution liée au secteur du numérique a explosé. Entre l'extraction des matières premières qui nécessite de nombreuses ressources (eau, énergie) ou l'alimentation en énergie de tous nos appareils et des data center, l'empreinte carbone du numérique est conséquente.

Alors qu'est-ce qu'on fait de nos vieux outils informatiques pour éviter qu'ils ne terminent à la déchèterie ? Qui reprend les ordinateurs ?

Si vous êtes une entreprise, les besoins en termes de recyclage sont quelque peu différents des particuliers mais il existe de nombreuses solutions pour redonner une seconde vie à votre matériel.

1. Faire enlever son vieux matériel directement dans votre entreprise

Pour ce faire, il est important de faire appel à un professionnel du recyclage qui viendra directement sur site enlever vos différents D3E. En fonction du professionnel choisi, il y a parfois des limites de poids à ne pas dépasser. Chez Rzilient nous travaillons en partenariat avec Save Market et Zack, spécialisés dans la reprise et le recyclage du matériel informatique.

Avant que le professionnel du recyclage vienne vous débarrasser de votre ancien matériel, il est nécessaire de lui préciser les actions qu'il doit réaliser ou non :

  • destruction des données sur les disques durs ;
  • relevé des numéros de série.

2. Apporter vos DEEE dans un point de collecte

Quand la flotte IT à recycler et renouveler est conséquente, cette option peut être difficile à mettre en place. Néanmoins, les points de collecte sont nombreux en France.

Par contre, il faut faire attention au poids des D3E que vous souhaitez donner. Si vous avez plus ou moins 2 tonnes d'ancien matériel informatique à traiter, les points de collecte proposés ne seront pas les mêmes.

Ces deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients mais il ne faut pas oublier que le traitement des déchets électroniques est obligatoire. Les sanctions peuvent être lourdes en cas de manquement.

Il y a de réels enjeux écologiques derrière le traitement et le recyclage de ces déchets quand on est une entreprise car les volumes ne sont pas les mêmes que pour les particuliers. Ils sont bien plus conséquents, tout comme la fréquence à laquelle il faut s'occuper de ses équipements qui deviennent rapidement obsolètes pour certains.

Poubelle noire dans la rue remplie de cartons qui débordent.
L'importance de trier ses équipements informatiques - Rzilient

Les 4 étapes principales pour recycler son matériel informatique

Mais qu'est-ce qu'il se passe une fois que votre matériel informatique est collecté ?

Il faut savoir que tous les composants électroniques sont, en théorie, recyclables :

  • processeur ;
  • disques durs ;
  • écrans d'ordinateur ;
  • imprimantes ;
  • ordinateurs portables ;
  • cartes mères ;
  • claviers ...

Voici les 4 étapes majeures que vont suivre vos anciens équipements numériques lorsque vous les recyclez.

1. Le tri en amont

Avant d'appeler un professionnel pour qu'il vienne récupérer votre parc informatique, il est important que vous fassiez un premier tri au sein de votre entreprise. Enlevez les choses polluantes qui ne pourront être recyclées avec les D3E : piles, cartouches, câbles indésirables ...

2. La collecte

La 2è étape c'est la collecte ! C'est à ce moment-là que vient le professionnel du recyclage pour emmener votre flotte informatique. Une fois récupéré, il regarde un peu quels appareils sont encore fonctionnels et vont simplement avoir besoin d'une remise en état pour repartir dans le circuit, et les autres. Ce sont eux qui vont finir dans un centre de tri dans une filière spécialisée. Les composants seront démontés, testés, certains refondus pour être réutilisés dans de nouveaux appareils.

3. Le traitement

C'est là que commence véritablement le travail des filières de recyclage. La première étape consiste à démanteler l'équipement pour voir les pièces qui sont réutilisables et les matières qui sont recyclables.

Les métaux et les composants encore en état sont triés en fonction de normes de classifications précises puis envoyés vers des sociétés de recyclage. C'est le cas du plastique que l'on peut trouver dans les câbles ou bien du cuivre. Ils sont revendus à des filières spécialisées, et pour certains, refondus.

Ce qui reste est dépollué, c'est-à-dire qu'on enlève les composants dangereux. Ce sont eux qui sont problématiques lorsque le recyclage n'est pas fait dans les règles. Lorsqu'ils terminent dans des décharges enfouies sous terre, ces composants polluent le sol environnant et l'eau à proximité causant de graves problèmes de biodiversité et de santé.

Lors du traitement des déchets électroniques, il y a 3 possibilités pour le recyclage des différents matériaux :

  • le recyclage pour la création de nouvelles matières et la réintroduction dans le circuit ;
  • la valorisation énergétique ou la valorisation matière ;
  • l'élimination des matières en respectant les réglementations.

4. La réintroduction dans le circuit

L'objectif premier du recyclage est de réutiliser les différentes matières extraites comme des matières premières secondaires. Cela permet de mettre sur le marché des équipements fabriqués avec des ressources déjà existantes.

Mais certaines choses ne peuvent être recyclées ou réintroduites, comme les batteries ou les disques durs. Ces derniers sont broyés pour détruire les données confidentielles et ce qu'il en reste (environ 17%) est traité par voie d'incinération ou par les centres de stockage.

Les limites au recyclage des produits informatiques

On s'en rend bien compte, tout n'est pas recyclable. C'est d'autant plus flagrant lorsqu'on parle d'équipement informatique car les composants sont parfois si petits, ou collés, qu'il est impossible de les extraire individuellement pour en faire des matières premières secondaires.

Entre le mauvais tri en haut de la chaîne, et les contraintes qui rendent certains composants difficilement recyclables, on estime à seulement 65 % la quantité de D3E qui sont effectivement bien recyclés.

Voici quelques chiffres :

  • 17% des DEEE au niveau mondial sont collectés en vue d'un recyclage. Et ce qui n'est pas recyclé est incinéré, enfoui ou passe par des circuits illégaux (Global E-waste Monitor 2020)
  • Les déchets électroniques correctement collectés peuvent entrer en filière de recyclage. Mais parmi cette collecte, seule une faible partie de la matière pourra être séparée et recyclée. Il est estimé que moins de 20% d'un smartphone est recyclable. (L'économie et la société à l'ère du numérique)
  • beaucoup de matériaux se décyclent, c'est à dire qu'ils perdent en qualité à chaque cycle, et après avoir été "cyclés" quelques fois, ils deviennent non recyclables.
Différents outils informatiques posés sur une table en bois : un clavier, une souris, une tablette et un ordinateur fixe.

4 alternatives plus efficaces que le recyclage

Actuellement, on prend de plus en plus conscience que le recyclage n'est plus LA solution ultime pour agir contre le dérèglement climatique. Il y a de nombreuses alternatives qui permettent de réduire son empreinte carbone, surtout au niveau du numérique.

1. Le matériel informatique reconditionné

Si le matériel reconditionné plaît de plus en plus, surtout en entreprise, c'est parce que les avantages à le choisir sont nombreux. Vous avez la garantie d'un appareil informatique fonctionnel et dont l'empreinte écologique est bien moindre. C'est l'option la plus efficace si vous cherchez à réduire votre empreinte de manière conséquente.

2. Louer son parc informatique

Une autre solution proposée par Rzilient et auquel on ne pense pas toujours c'est la location de sa flotte IT. Cette option est parfaite lorsque vous ne voulez pas vous occuper de la fin de vie de vos appareils et que vous avez besoin d'être accompagné dans votre support informatique.

Que ce soit pour 6 mois, 1 an ou 2 ans, vous avez la possibilité de changer de matériel informatique durant le contrat et même de l'acheter à la fin si vous n'imaginez pas vous en séparer.

3. Allonger la durée de vie de ses outils

Au lieu de jeter un appareil informatique dès qu'il est un peu plus lent qu'avant, il est primordial de chercher à voir si ce dernier est réparable. Car allonger la durée de vie de son matériel est un moyen efficace de réduire son empreinte carbone.

Depuis le 1er janvier 2021 des mesures ont été prises pour inciter à réparer avant de jeter. Aujourd'hui, lorsqu'on achète un produit neuf, il est obligatoire de mentionner son indice de réparabilité.

C'est quoi exactement l'indice de réparabilité ? C'est tout simplement une note sur 10 qui montre à quel point l'outil est facile à réparer, ou non. Pour cela, on se base sur :

  • la démontabilité du produit ;
  • la disponibilité de conseils d'utilisation et d'entretien ;
  • la disponibilité et le prix des pièces.

4. S'inscrire dans une démarche d'économie circulaire

Pour que les déchets des uns servent à d'autres, l'économie circulaire est la solution la plus intéressante à adopter. Véritable modèle alternatif, ce schéma permet de diminuer l'impact sur l'environnement à tous les niveaux puisque c'est un système d'échange entre différents partenaires.

C'est sur ce modèle que se base Rzilient avec ses partenaires pour créer un numérique circulaire et engagé. Grâce à ces collaborations, l'enjeu est de supprimer sur le long terme les déchets émis par cette filière.

Les déchets électroniques et les anciens équipements informatiques soulèvent de nombreux enjeux par rapport au dérèglement climatique. Face au nombre toujours croissant de notre utilisation d'outils informatiques, il est important de prendre conscience que le recyclage n'est pas toujours la solution idéale pour diminuer son empreinte carbone numérique.

Des actions quotidiennes peuvent aussi être faites avec la sobriété numérique ou la responsabilité numérique des entreprises.

Vous avez envie de réduire l’empreinte environnementale de votre entreprise et d’adopter une politique iT plus responsable ? Discutons ensemble de votre projet.

Téléchargez l'ebook gratuitement !
En cliquant, vous reconnaissez avoir lu et accepté les Conditions Générales ainsi, que la Politique de Confidentialité relative au traitement de vos données personnelles.
Merci 🙌
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder au contenu en ligne.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour aller plus loin...

Green-it
29
/
06
/
2022

Le reconditionnement selon un des leaders du marché français

Largo est un acteur industriel 100% français spécialiste du reconditionnement qui s’inscrit au cœur de l’économie circulaire. On vous les présente !
Green-it
27
/
06
/
2022

5 clés du succès d’une stratégie RSE collaborative

Les avantages de mettre en place une stratégie RSE collaborative sont nombreux, on en a fait le tour avec notre partenaire Mao Boa !
Green-it
04
/
04
/
2022

3 raisons d'allonger la durée de vie de son parc iT

Pourquoi est-il nécessaire d’utiliser au maximum son parc iT tant qu’il est fonctionnel ? Comment allonger sa durée de vie ?
Green-it
25
/
03
/
2022

L’impact des terminaux numériques en entreprise : pollution et enjeux

Face à l’accroissement vertigineux du nombre d’équipements numériques, que faire ? Car la pollution et les impacts qui en découlent sont tout aussi nombreux.
Green-it
14
/
03
/
2022

De l’importance d’inclure l'ensemble de l'équipe dans la démarche NR de l'organisation

Embarquer tous les collaborateurs dans la démarche Numérique Responsable de l'entreprise : pourquoi et comment ?

Rejoignez notre plateforme gratuitement